Croix : le cauchemar

  • Par jej19
  • Le 2012-01-09

Le circuit de Croix en Ternois a accueilli les coupes de France Promosport pour la troisième épreuve du championnat (ma 2ème course). Venez découvrir comment ce weekend, qui s'annoncait pourtant bien, s'est déroulé de la pire des manières !!!

Voici le compte rendu de la course :

Nous arrivons sur le circuit nordiste mercredi soir. C’est la deuxième course du championnat et il me faut confirmer ma première « bonne » prestation lors de la première course de Ledenon. Je n’ai jamais mis les pieds sur ce circuit mais je dispose de deux journées pour le découvrir!

Jeudi matin, je m’élance sur la piste et entame mes premiers tours de circuit. La piste est étrange mais pas vraiment compliquée… Après quelques tours je me fais dépasser par Elad le numéro 13, du coup je le suis. Au bout d’un tour je commence à me faire au tracé et redouble ce concurrent… Je roule en 1’05, la pole de l’an dernier était en 58’9!  Il y a du boulot, mais je découvre le circuit et il me reste du temps pour apprendre… Quelques virages après avoir doubler le numéro 13, je rentre dans le deuxième virage à droite du circuit et la moto se met à dribbler. Je ne m’inquiète pas, les 500 dribblent tout le temps... Le problème est que le dribble s’amplifie en amplitude et m’envoi rapidement au sol !!! Je n’ai rien compris… La moto me tombe doucement dessus coinçant ma cheville entre elle et le bitume. Je me froisse donc une cheville alors que la chute était très lente et ce pour ma première session, ça commence bien… Je passe le reste de la matinée à réparer la moto… Lors des sessions de l’après midi, je ne suis pas bien du tout sur la moto et je n’arrive à rien, je n’arrive pas à égaler mon chrono du matin…

Vendredi, je test différents braquets afin de disposer de la meilleur motricité possible. Malheureusement, je suis sujet à des coupures moteur et plusieurs fois contraints de m’arrêter dans l’herbe avant que la moto ne redémarre… Je passe toute la matinée à essayer de résoudre le problème, en vain… C’est en début d’après midi après avoir demandé à d’autres pilotes que je vais réussir à résoudre le problème… Il me reste deux séances, je peux enfin rouler! J’ai toujours de l’appréhension à l’endroit où j’ai chuté. J’essaye tant bien que mal d’éviter les bosses de ce virage mais la moto bouge et je n’ose pas attaquer… je parviens tout de même à améliorer mon chrono du jeudi matin (enfin!!!) avec un meilleur temps de 1’04’’6, ça va mieux.

 

Samedi matin, Qualifs! Le ciel est gris et le brouillard nordiste nous empêche de voir l’autre coté de la piste depuis les paddocks… La piste semble piégeuse mais est néanmoins sèche. Mes pneus sont neufs et j’essaye de prendre des roues pour améliorer mon chrono. J’y parviens avec un meilleur temps de 1’03’’605!

Viennent ensuite les demi-finales, je pars 13ème sur 18. Je vais faire une course en solitaire et finir à ma position de départ, 13ème… Cependant j’améliore mon chrono avec un 1’03’’361, Je vais donc passer par la case « consolante ». Si je termine dans les huit premiers, je pourrai disputer la finale.

Dimanche matin, La consolante est très matinale, le temps est frais mais les conditions de piste sont correct… Je m’élance de la seconde ligne en 5ème position. Je sais qu’il y a deux gros clients derrière moi qui ont eu des soucis lors des demi-finales et qui partent donc derniers… je serai donc théoriquement 7ème une fois que les deux partant du fond de la grille m’auront doublé. Il faudra que je conserve cette position ou que je me fasse doubler par un concurrent au plus pour accéder à la finale. C’est parti ! Je loupe mon départ, mon embrayage est toujours en délicatesse… Je fini le premier tour en 13ème position… Il faut que je cravache!! Le tour suivant, je suis 10ème et je suis dans la roue de deux concurrents, la porte pour la finale est juste devant moi! Je passe alors en 9ème position mais les chronos ne sont pas très rapide, on roule en 1’04 voire 1’05… J’essaye alors de forcer mais lors de certains dépassements, je sens mon frein avant manquer soudainement de puissance! Lors d’un dépassement je double même deux concurrents d’un coup par manque de puissance de frein!!! Je passe ensuite en 8ème position, mais je ne peux pas améliorer la cadence à cause de mon frein trop faible… Un tour plus tard, alors qu’Elad est devant moi, je freine derrière lui mais il freine plus tôt que moi, je suis surpris!!! Je me rapproche de lui et lorsque je veux freiner plus fort, mon frein ne réagit pas!!! C’est ainsi que je me rapproche et ce jusqu’au contact. Lorsque je percute Elad je tombe tout de suite et ma moto et moi l’emmenons dans le bac à gravier, sans qu’il tombe certes mais sa course est finie… Je m’en veux, j’aide Elad à repartir le plus rapidement possible mais ses espoirs de finale sont anéantis… Cette chute me vaudra une fracture du petit doigt et quelques carénages froissés!

 

Cette course n’est plus qu’un mauvais rêve à oublier. Deux chutes lors d’un même weekend avec de nombreux soucis techniques et une fracture… La moto sera réparée pour la prochaine course (son pilote aussi!!!); elle se verra greffer un embrayage neuf, des plaquettes de qualité et aura le droit à une bonne purge de frein! Les prochains départs seront tonitruants!

 

Jérôme Hazart.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site