Alès : la confirmation

  • Par jej19
  • Le 2012-01-09

Rendez-vous au circuit du pole mécanique d'Alès. Malgré une découverte totale de la piste et une chute aux essais, je vais marquer des points aux deux courses!!!

Ayant obtenu mon vendredi, je me rends au circuit d’Alès le jeudi soir. Je n’ai jamais été sur ce circuit, c’est une totale découverte pour moi… Je rejoints donc mes acolytes rencontrés lors des épreuves précédentes. Il y à Johan Wang Chang le numéro 6, Maxime Rochette le numéro 32 et Florian Pelegrin le 38. Ils me donnent leurs choix de braquet qui est unanime, ca sera 14/43, une chose de moins à régler lors des essais du vendredi!

 

Vendredi matin, on se prépare doucement pour nos deux séances de la journée. C’est parti, je m’élance sur ce tracé! Les trajectoires ne sont pas évidentes, je me cherche… Les meilleurs temps des années précédentes sont en 1’23, je vise le 1’27 qui me permettrait d’être dans les 20 premiers. 4 tours plus tard je me cherche toujours et je me trouve, je roule déjà en 1’29 et en arrivant dans le pif paf, un excès d’optimisme me fait élargir ma trajectoire, je me retrouve sur le vibreur et mauvais réflexe, je relève la moto. J’entame alors un Paris Dakar dans le bac à sable, la moto finit par m’échapper et se plante dans une dune. Je tombe la tête la première, je suis sonné… Drapeau rouge, l’ambulance arrive, le médecin m’examine, la minerve autour du coup, direction l’infirmerie… Je vais mieux, il me donne du doliprane me dit de revenir si ca s’aggrave. Maxime le 32 ramène ma moto. Elle n’a pas grand chose, je pourrai rouler cet après midi! On y retourne, objectif chrono le 1’27! A la fin de la séance, c’est chose faite, j’ai fait plus de la moitié de la séance dans ce chrono. Je suis donc confiant pour le samedi, et festoie donc cette journée chargée en émotions!

 

Samedi matin, le réveil est dur, j’ai des contusions partout, je n’arrive quasiment plus à bouger la tête… Si je retourne voir le médecin, mon weekend est fini, je vais donc faire avec… Quand on voit dans quel état des pilotes de GP ont déjà roulé, ca passe! La température est insoutenable! Je m’élance, c’est dur, les chronos ne tombent pas comme la veille. Je persévère et je parviens à améliorer mon chrono de la veille d’un centième au prix de pertes de l’avant inquiétantes! Je termine la séance plus tôt que prévu par crainte d’une autre chute… Je profite de l’après midi pour changer des réglages de fourche et d’amortisseur, on verra demain… J’ai roulé en 1’27’’3 et partirai 19ème sur la grille de départ avec pour objectif les points!

 

Dimanche, première course. Il est 9 heures du matin, la température de la veille n’est pas encore réveillée, et c’est tant mieux! J’achève le tour de chauffe près du concurrent de devant et assez loin de celui de derrière, ca y est je suis chaud et les réglages effectués sur la moto ont l’air bon!!! Le feu vert s’allume, je pars bien, et paf je loupe la deux, pas grave, on continue! Premier virage c’est chaud, deux concurrents se percutent juste devant moi, ils restent sur leurs roues, on continue! J’essaye de suivre tant bien que mal tous les concurrents, c’est la pagaille et je me retrouve 24ème au premier tour… Allez, on se concentre, je suis derrière mon collègue le 38 qui s’était qualifié 15ème. On devrait bien remonter. Et là, un autre concurrent tombe devant nous en perdant l’avant, on est quasiment obligé de s’arrêter pour ne pas le percuter… Allez, cette fois on roule!!! Je double Florian (le 38) et essaye d’élever le rythme. Ca marche au début je roule même en 1’25’’9 et puis la fatigue arrive, ah je l’avais oublié celle là… Je suis irrégulier et Florian revient sur moi. Il me double, je le redouble et puis on recommence à mieux rouler. Je suis 17ème, il reste trois tours et j’aperçois Elad (n°13) au loin. Je le prends en chasse, roule fort et remonte sur lui (On ne sait jamais ce qu’il peut se passer dans les trois derniers tours, surtout en 500…). Ayé, c’est le dernier tour, je suis dans sa roue et mieux, j’ai eu le temps de l’observer, je le doublerais dans le double droit avant l’épingle ! Et là c’est avec stupéfaction qu’on voit le 81 en difficulté, on le double, je suis donc 16ème à la porte des points!! On arrive dans le double droit, je me suis ben placé, j’attaque………… Ca passe ! Je ressors fort et ferme toutes les portes en essayant de raccélérer le plus tôt possible pour grader ma position. C’est bon je passe le drapeau à damier à la 15ème place pour 3 dixièmes et marque donc 1 point!!! Objectif atteint, je suis content. J’ai roulé 1’4 plus vite qu’aux qualifs et j’ai atteint d’autres limites sur la moto. Je change encore deux trois réglages sur la moto et ca devrait être encore mieux! Il faudra prendre un meilleur départ et être plus régulier, yapuka!

 

Deuxième course, il fait 40°C, l’attente en prégrille est juste insupportable… C’est l’heure : le feu vert s’allume, je bondis de ma ligne entre dans le premier virage juste derrière mon ami Maxime (le 32) on est bien parti! Patrice (le 24) se retrouve par terre, surement percuté, il va faire la gueule… Qu’importe, j’ai une course à gagner moi!! Je passe le premier virage sain et sauf et le rythme imposé devant et très soutenu! J’aperçois encore des chutes dans le premier tour… je donne tout pour suivre, mais c’est impossible, ca va trop vite… Je ne suis pas résigné, je dois être régulier et je le suis! Il fait chaud, ça glisse, on ne peut pas rouler aussi vite que ce matin, et c’est surement en essayant d’en faire trop que beaucoup de concurrents vont partir à la faute… je suis toujours derrière mon petit Max (32) et je sens qu’il faiblit, ses pneus doivent être bien attaqué… Je le rattrape petit à petit. Il élargit beaucoup à la sortie du dernier virage, je le passerais au bout de la ligne droite! Au 11ème tour, je ressors bien du dernier virage, prends l’aspi et le double au bout de la ligne droite. Mais connaissant l’asticot, ca va être dur de le contenir malgré ses pneus usés… Au 13ème tour, il m’attaque au freinage au bout de la ligne droite, il me double en perdant les deux roues, la moto dans une position improbable, il reste sur ses roues mais élargit, je le repasse. Je me retourne, il me fait un signe, je rigole presque dans mon casque et lui aussi à mon avis… J’essaye d’hausser le ton, et sors large au double droit, un petit tour dans l’herbe, ça guidonne, j’arrive à revenir sur la piste, c’est bon! Max ne me double pas. Je force dans l’avant dernier tour pour essayer de me mettre à l’abri. Je n’ai pas regardé mon panneau depuis 4 tours, je suis focalisé sur la bagarre mais je sais que je suis dans les points… Le dernier tour arrive, max est juste derrière moi!!! Je force, m’applique et ferme comme je peux les portes. Ca va très vite ! On arrive à l’épingle, ça freine très tard, je suis toujours devant! Le dernier virage, je m’applique, je réaccélère tôt et me retourne, il est dans ma roue mais ne pourra pas me doubler! On passe enfin sous le drapeau à damier, c’est fait !! On se tape dans la main, trop heureux de marquer des points et de s’être battu pendant la moitié de la course! C’était génial!!! On voit Florian qui nous dit qu’il finit 13 et Johan 10, je suis donc 11 et Max 12!! On n’aurait pas pu rêver mieux, quel weekend! Je marque donc 6 points et repars 25ème du championnat!

 

Suite au prochain épisode !!!

 

Jérôme Hazart.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site